Refuge des Héros

User avatar
Nuggens
[Aubergiste]
Posts: 48
Joined: Tue 24 Nov 2015, 20:17
Realm: -

Re: Refuge des Héros

Postby Nuggens » Thu 04 Feb 2016, 00:32

Une serveuse redescend précautionneusement l'escalier menant aux chambres et se dirige à petits pas vers Gwalchaved. Elle fait une petite courbette et lui dit d'une voix très lente :

- Monseigneur, ... j'm'appelle Glossinde, ... pour vous servir.... Vot'chambre s'ra bientôt ... prête.... L'feu chauffe ... et l'eau flambe.... L'pierres sont bien ... fraîches, fin ... presque,... j'les ai ... cueillies c'matin. ...J'ai mis aussi des ... herbes dans vot'lit ... pour l'réchauffer ... si vous voulez ... vous r'poser.... Chuis ... à vot'entière position ... pour ... tout c'qu'il vous ... plaira d'commander....

Elle refait une petite courbette aussi rapide que ses paroles.

Pendant ce temps, sans tenir compte de l'ordre du chevalier, Nuggens va rapidement dans la cuisine et revient avec une pelle et un balai. Il ramasse prestement les pièces d'Ewe et va les ranger dans une petite malle derrière le comptoir. Il retourne ensuite aux cuisines, dépose la pelle et le balai, et, discrètement, se glisse dans la réserve du sous-sol puis derrière une tenture à moitié dissimulée derrière les étagères remplies de victuailles, d'ustensiles de cuisine, de linge et de toutes ces choses indispensables à la bonne tenue d'une auberge. Dans le noir, il déclenche le mécanisme d'ouverture de la porte dérobée et s'enfonce rapidement dans un souterrain obscur.

User avatar
Gwalchaved
Bâtisseur
Posts: 135
Joined: Wed 13 Jan 2016, 16:43
Realm: Fiergrue

Re: Refuge des Héros

Postby Gwalchaved » Thu 04 Feb 2016, 19:43

- Merci à vous Glosinde, mais avant j'ai une chose à faire.

Il se lève tout en se demandant si cette jeunes vacelle était saine d'esprit, passe derrière le comptoir et trouve rapidement ce qu'il cherche. A sa grande surprise la petite malle n'est pas fermée. Elle contient de nombreuses pièces d'or et d'autres métaux ainsi que quelques petites bourses de cuir vides. Gwalchaved en prend une, y dépose le nombre de pièces qu'il a vu ramassées par l'aubergiste, referme la petite malles et ferme la bourse grâce à son lacet.

De retour à sa table il fouille dans ses fontes, en sort un petit écritoire et une pointe de flèche. Il écrit rapidement un mot sur un parchemin de retour, autrement dit un parchemin qui a été gratté pour en enlever le texte initial et servir de nouveau. Celà fait et ayant rangé son écritoire il va vers la cheminée, ajuste la pointe de flèche sur le haut de la bourse avec son écrit et, tirant sa dague à rouelle qu'il porte en verrou dans son dos puis se sert du manche pour clouer la bourse au bois de la cheminée. Sur le parchemin ont peut lire "POUR EWEAYA"

Revenant à sa table où la jeune vacelle le regarde d'une drôle de manière il dt :

- Vous voudrez bien monter mon repas dans ma chambre mais avant et à moins que votre auberge n'ai qu'une chambre, voulez vous m'indiquer laquelle est-ce ?

Après une nouvelle courbette la jeune servante précède Gwalchaved, qui a récupéré toutes ses affaires, dans l'escalier.

Arrivé devant la porte qu'à ouvert la servante il entre, pose son équipement sur un coffre au pied du lit. La pièce est propre, les draps aussi, ce qui est rare en ces contrées. Quelques minutes plus tard son repas est posé sur la table et tandis que la servante se tortille sur place Gwalchaved sourit.

- Merci pour votre efficacité et pour le service, je n'aurai plus besoin de vous mais prenez ceci dit-il en lui tendant un gros d'argent soit l'équivalent à Fauconia de 50 pièces d'argent.

La jeune femme, qui n'a pas du gagner autant depuis qu'elle sert ici, devient rouge et bredouille encore plus des mots sans liens les uns avec les autres. Gwalchaved la raccompagne à la porte qu'il verrouille derrière elle. Ensuite il pousse devant la porte les deux coffres d'ameublements et utilise la barre métallique qui sert de tringle pour finir de bloquer la porte. Dire qu'il a une confiance limité dans l'aubergiste est peu dire.

Puis avant de se déshabiller et se baigner, il inspecte la chambre du sol au plafond, de la fenêtre à la porte, et finit par découvrir ce qu'il pensait trouver.

Son bain pris et son repas avalé, il se prépare pour la nuit puis mouche les chandelles.
» N’oubliez pas que la terre aime à sentir vos pieds nus et que le vent aspire à jouer avec vos cheveux »

Eweaya
Indécis
Posts: 227
Joined: Wed 06 Jan 2016, 02:29
Realm: Fiergrue

Re: Refuge des Héros

Postby Eweaya » Sat 06 Feb 2016, 02:53

Une fois les portes de Fauconia hors de vue, Eweaya chercha du regard un endroit à l’abri des regards. Son choix se porta sur un champ de blé qui était un peu en retrait de la route. Elle mit pied à terre et sorti de sa besace un pantalon de garçon qu’elle enfila rapidement sous sa jupe avant de retirer cette dernière et de la déposé sur le dos de son cheval. Rapidement son corset et ses souliers prirent le même chemin.

- Ces vêtements sont une vraie plaie, dit-elle en poussant un soupir de soulagement.

Puis elle sauta agilement sur son cheval avant de reprendre sa route en direction du fleuve. Son endroit préféré pour aller à la pêche se trouvais à être un petit bosquet de saule pleureur sous le quel elle aimait s’étendre et rêvasser. Une fois rendu a destination, elle laissa Avoine libre de ses mouvements. Doucement elle écarta les branches du saule afin de se glisser sous l’arbre et jeta ses jupons au sol sans aucun égard pour leur coupe délicate.

Au fond de son sac, elle trouva une bourse de cuir contenant ses hameçons et mouches et elle s’installa confortablement sur le lit de fortune qu’elle venait de créer pour passer une partie de la soirée et de la nuit. Un léger vent soufflait sur la pleine et agitait les feuilles sous l’oreille attentive de la dame qui écoutaient leurs chants. Au travers des branches, elle observa la lune se lever, toute ronde dans le ciel bleu, le soleil qui descendait rapidement sur la forêt en apportant avec lui des teintes mauve et rose. Ewe attendit que les étoiles soient bien visibles dans le ciel avant de penser à retourner chez elle. Elle aimait les voir briller par millier et ne se lassait jamais de regarder ce spectacle qu’elle offrait a toute les nuits.

C’est seulement lorsque le vent devint plus frais et qu’elle se mit à frissonner qu’elle ramassa le fruit de sa pêche. Elle tenais cinq beau spécimen qu'elle avaient vidés et embrochés sur une petite branche morte. Elle siffla Avoine qui mit quelques minutes à apparaitre devant elle. Elle aurait bien aimée passer la nuit à réfléchir encore, mais elle savait que ses actes parviendrait tôt ou tard à l’oreille de son père et mieux valait qu’elle revienne d’elle-même pour assumer ses gestes plutôt qu’il n’envoie des gardes à sa recherche.

User avatar
Yraen Assalan
Défricheur
Posts: 1
Joined: Thu 25 Feb 2016, 15:36
Realm: -

Re: Refuge des Héros

Postby Yraen Assalan » Thu 25 Feb 2016, 15:51

Yraen entre discrètement dans l'auberge, regarde la faune locale, puis se dirige vers Mave en saluant Nuggens d'un geste de la main.

" Y a pas dire, Mave, tu es toujours la plus jolie d'entre toutes! "


Return to “Taverne (Jeu de rôle)”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest